Actualités de la vape

Comment voyager en avion avec sa cigarette électronique ?

Lorsqu’on souhaite se déplacer avec son matériel de vape au cours d’un voyage en avion, il faut suivre certaines règles. Une réglementation assez stricte imposée par les compagnies aériennes permet d’éviter tout incident. Le voyageur doit donc les respecter pour éviter des amendes ou la saisie de son équipement de vape.

Le transport des liquides électroniques en avion

Les liquides de recharge ne sont pas considérés comme des dispositifs électroniques par les compagnies aériennes. Il est donc permis aux voyageurs de se déplacer avec ces produits. Ceci pour la simple raison que les e-liquides sont classés dans la même catégorie que les produits cosmétiques.

Pour transporter les e-liquides, il faut quand même utiliser un contenant transparent. En fait, il est impératif que le liquide soit facilement visible. D’un autre côté, il faut également s’équiper d’un sachet hermétique, pour éviter qu’il ait une fuite durant le voyage.

La majorité des compagnies aériennes autorisent un transport des e-liquides comme bagage à main. Toutefois, il peut arriver de retrouver des agences aériennes qui exigent que ces produits soient placés en soute. Il faut rappeler que certaines compagnies aériennes limitent les dimensions de l’e-liquide à 20 cm x 20 cm.

D’autres règles s’appliquent aux liquides de recharges, ces dernières sont beaucoup plus strictes. En effet, il est interdit aux voyageurs de se déplacer avec un sachet dont la contenance en liquide électronique dépasse 100 ml.

Avant de vous rendre dans un pays, l’idéal serait de vous renseigner sur la concentration en nicotine autorisée par e-liquide. Il faut dire que certains postes douaniers sont équipés de détecteurs de nicotine. Ainsi, dans le cas de figure où vous transporterez des liquides électroniques avec un taux de nicotine supérieure à celui qui est autorisé, vous risquez des ennuis.

La quantité de liquides autorisée pour un voyage aérien est fixée à 1 litre. Vous devez donc prendre ce chiffre en compte lorsque vous déplacez vos e-liquides. Il ne faut pas également oublier que des produits comme les shampoings sont considérés comme des liquides.

Le transport de l’e-cigarette et des accus en avion

La réglementation est beaucoup plus stricte lorsqu’il s’agit du déplacement de l’e-cigarette et des accus. C’est pour cette raison que ces éléments ne peuvent trouver les places que dans un bagage en soute. En aucun cas, il ne sera possible de transporter votre e-cigarette et vos accus en cabine.

Cette restriction trouve son explication lors des débuts de la cigarette électronique. En fait, à cette période, il arrivait que les e-cigarettes s’allument par mégarde dans le matériel de soute. Ces allumages inopinés se sont produits de nombreuses fois, causant des incidents à bord de différents vols.

En ce qui concerne les accus, il faut veiller à les déplacer avec certaines précautions. Les personnes munies de cigarette électronique disposant d’accus amovibles sont invitées à les démonter avant le voyage. Ces éléments doivent être ensuite entreposés dans un moule en silicone ou une boîte de protection.

Si l’on prend toutes ces dispositions en ce qui concerne les accus, c’est pour éviter toute décharge impromptue. Le nombre de batteries de rechange ou d’accus qu’un voyageur peut transporter est limité en fonction des compagnies aériennes.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 %